« L’art n’est pas seulement la sensation du Beau infini mais encore l’expression de ce Beau par une forme, une couleur, un son, un verbe. » Tony Tollet

Site officiel du peintre Tony Tollet

logo-instagram

^

Compte Instagram Tony Tollet

Retour en images sur le SALON TONY TOLLET et le 2e PRIX TONY TOLLET 2021 au Palais de Bondy de Lyon

QUI EST TONY TOLLET ?
L’ARTISTE PEINTRE TONY TOLLET A TRAVERSÉ UN SIÈCLE D’HISTOIRE DE LA PEINTURE LYONNAISE, DE 1857 À 1953, MARQUÉ PAR LES PLUS GRANDS DE SON ÉPOQUE, DEPUIS INGRES JUSQU’À MANET. IL LAISSE UNE ŒUVRE ABONDANTE ET VARIÉE QUI VOUS SURPRENDRA PAR LA DIVERSITÉ DE SES RICHESSES PICTURALES.
Découvrir un aperçu de sa palette
En près d’un siècle de peinture :
Tony Tollet laisse une œuvre abondante et d’une sensibilité haute en couleurs !
La Fresque « Hommage à Tony Tollet »
Initiée par l’association Tony Tollet et réalisée par CitéCréation en 2012, découvrez la fresque murale de 4 étages de la rue Pareille, face à la célèbre Fresque des Lyonnais (1er arrondissement de Lyon).
SALON TONY TOLLET 2021
Retour en images sur l’édition 2021 !
Vous possédez une œuvre de Tony Tollet ?
Merci de nous en faire profiter !
L’association cherche en permanence à recenser toutes les œuvres de l’artiste.
Blog
Actualités du monde de l’art, nouvelles de l’association Tony Tollet, nouvelles œuvres découvertes, etc : suivez toute l’actualité !
Exposition Tony Tollet à Ecully
Du 21 novembre 2016 au 3 janvier 2017 • Exposition Tony Tollet « L’émotion intemporelle », au Centre Culturel d’Ecully.

Conférence “Tony Tollet et la modernité » par Mme Stéphanie Jeanpierre Chappon, ­conférencière à l’Université Lumière Lyon II, le 24 novembre 2016.

DÉCOUVRIR TONY TOLLET

EMPREINTE D’ÉLÉGANCE ET DE DÉLICATESSE, L’ŒUVRE DE TONY TOLLET TRADUIT UNE SCIENCE APPROFONDIE DU DESSIN ET DE LA COULEUR. SA PEINTURE DÉPASSE LA FACTURE CLASSIQUE ET L’ON DÉCOUVRE UN ARTISTE À LA TOUCHE LIBRE QUI TRAVAILLE LA MATIÈRE ET LA PÂTE.

SA BIOGRAPHIE

1856 – 1879 : LES PREMIÈRES ANNÉES

Une maladie d’enfance marque son destin de peintre

Jean Jules Antoine Tollet, dit Tony TOLLET, est né le 6 novembre 1857 à Lyon, 19 rue Bourgelat, dans le quartier d’Ainay.

A la suite d’une opération qui le contraint à rester alité jusqu’à l’âge de 8 ans, il passe des journées entières à dessiner. Il développe très tôt une excellente acuité visuelle.
Il a juste tout juste 7 ans quand  il offre à son père une superbe tête de Romulus au crayon noir et à l’estompe.

Après des études brillantes, il intègre sans enthousiasme l’entreprise de son père. Sans cesse surpris en train de dessiner, il subit les foudres paternelles. Il doit finalement son salut à un contremaître, M. Pâques, qui découvrant sa vocation d’artiste, saura convaincre son père de le faire entrer aux Beaux Arts de Lyon, en 1873, il a 16 ans.

Il a comme professeurs : Louis Guy, Nicolas-Achille Chaine, Jean Marie Regnier, Jean Baptiste Danguin. Michel Dumas, son professeur de peinture, ancien élève d’Ingres, de surcroît Directeur des Beaux- Arts de Lyon, aura une influence déterminante sur Tony Tollet.
Durant les cinq années qu’il passe à étudier à l’École des Beaux Arts de Lyon, il se distingue par de nombreux prix dans les disciplines du dessin et peinture de figure, l’ornementation, la composition historique.

Quelques repères :

  • 1873 : entrée aux Beaux Arts de Lyon1877 : décès de son père.
  • 1878 : Médaille d’honneur des Beaux-arts Lyon.
  • 1879 : Grand Prix de Paris : la plus haute distinction décernée par l’École des  Beaux-arts de Lyon. Ce prix permettait au lauréat de compléter ses études grâce à une bourse de trois ans pour les Beaux-Arts de Paris.  Il restera 10 ans à Paris .

1879 – 1889 : LES ANNÉES PARISIENNES

Exploration des sujets historiques et religieux

Il s’installe au 81 boulevard Montparnasse.

Il suit avec assiduité les cours de l’école des Beaux-Arts, en même temps qu’il s’inscrit dans l’atelier d’Alexandre Cabanel.

Il bénéficie de l’enseignement de grands maîtres de l’époque : outre Alexandre Cabanel, il a pour Maîtres, Olivier Merson, Henri Lehmann, Albert Pierre René Maignan.

En échange de la subvention qu’elle lui accorde, la ville demande au Lauréat du Prix de Paris d’envoyer chaque année, comme témoignage de son travail, une œuvre qui permette de juger de ses progrès et qui figure à l’exposition annuelle des travaux de l’école.

La maîtrise du jeune artiste s’affirme et il manifeste son goût pour la grande peinture, la peinture historique et l’art idéaliste. Les expositions et récompenses se succèdent.

Tony Tollet se fait connaître du public lyonnais par ses envois au salon de la Société des Amis des Arts

En 1886, il est nommé correspondant  à Paris de la Société des Amis des Arts de Lyon avec pour mission de sélectionner les envois d’artistes
Sa carrière parisienne est interrompue par la maladie de sa mère, il revient à Lyon en 1889. Elle a fait aménager un atelier à l’adresse familiale, il ne le quittera plus jusqu’à la fin de sa vie.

Quelques repères :

  • 1880 : « Un égyptien peignant un sarcophage »
  • 1881 : « Juif pleurant sur les ruines de Jérusalem »
  • 1882 : « De la coupe aux lèvres », Médaille d’or de l’exposition universelle de Lyon
  • 1883 : « L’improvisateur »
  • 1884 : « Salambo »
  • 1885 : « Bazar tunisien ». Il essuie les premières critiques lyonnaises.
  • 1886 :  Grand prix de Rome pour « Thémistocle au foyer d’Admète, roi des molosses ».

1889 – 1953 : LA VIE LYONNAISE

La peinture se recentre sur la vie lyonnaise

Revenu à Lyon auprès de sa mère malade, il s’y installe définitivement. Il peint dans le grand atelier, 19 rue Bourgelat.

1890 : décès de sa mère. Mariage avec Jeanne Pailleux, union dont naîtront six enfants et vingt-huit petits enfants.

De 1890 à 1920 : il est Professeur puis Directeur des cours municipaux de la ville de Lyon.

Ses élèves sont : Raoul Servan, Berthola, Renard, Jen Puy, Victorine Bouvier, Madeleine Plantey, Marie Louise Chabert des Nots, etc.

Son atelier devient un lieu de travail, d’enseignement et  de rencontres artistiques.

Ses contraintes de chef de famille nombreuse l’amènent à produire une quantité importante de portraits de la bonne société lyonnaise.

Tony Tollet n’a de cesse de peindre jusqu’à encore quelques années de son décès qui intervient le 25 janvier 1953 ; il est alors âgé de 96 ans.

Quelques repères :

  • 1896 : Médaille d’honneur du salon de Lyon avec “La mort d’Arthur”
  • 1909 : incendie de son atelier dans lequel disparaît un grand nombre d’œuvres
  • De 1923 à 1927 : Président de la Société Lyonnaise des Beaux-Arts.
  • 1925 : Chevalier de la Légion d’Honneur
  • 1928-1929 : Président de l’Académie des Sciences Belles Lettres et Art de Lyon.
  • 1953 : décès de Tony Tollet, âgé de 96 ans.
SA PHILOSOPHIE

Extraits de son discours de réception à l’académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Lyon.

“Il n’est pas donné à tout le monde de lire couramment dans le livre de la nature, beaucoup ne peuvent le déchiffrer, un petit nombre y épelle.”

“La nature est la source de toutes les beautés pour qui  sait les voir, de toutes les impressions pour qui peut les subir, de tous les sentiments par l’âme pour qui peut les percevoir.”

“L’art n’est pas seulement la sensation du Beau infini mais encore l’expression de ce Beau par une forme, une couleur, un son, un verbe. »

“Qu’est-ce que l’art ? La recherche du beau. »

Qu’est-ce que le beau ? c’est ce que j’aime.”

« L’art est une chose sacrée, une religion qui demande une longue initiation, des études patientes et approfondies. Certains veulent devenir grand prêtres avant de passer par les rudes épreuves du noviciat ! »

« L’art est un religion dont la passionnante initiation est longue et exige d’attachantes mais constantes études.”

“La peinture on en vit ou on en meurt.”

“Travaillez, un véritable artiste apprend toujours.”

“J’ai la conviction absolue que jamais le savoir, l’habileté, le métier n’ont tué le génie.”

“Etre amateur d’art ou faire de l’art en amateur sont deux états essentiellement  différents.”

Il cite souvent son maître Michel Dumas

« Travailler, un véritable artiste apprend toujours, ne vous laissez pas séduire par l’exemple des succès faciles, mais éphémères. Surtout ne croyez point que tous se borne dans les arts au calque grossier des choses les plus vulgaires. Mais adonnez-vous à l’étude attentive de la nature. Que votre âme vive dans vos œuvres et garde fidèlement le culte du Beau et du Vrai Inséparable condition de la durée et de la gloire. »

SON ŒUVRE

Tony Tollet laisse une œuvre abondante et variée.